Votre javascript est desactive! La navigation en sera perturbée. Rendez-vous sur cette page pour résoudre le problème
Bienvenue Se connecter
VALORISER LES VARIÉTÉS ANCIENNES DE LÉGUMES
 
Connaissez vous le haricot nain de Rilleux ? Le poireau bleu de Solaize ? Le radis premier de la Guille ?  L'épinard géant d'hiver de Monplaisir ? Ou encore la tomate "Gloire des Charpennes" ?
 
Non. Et comme tout le monde vous n'étiez pas au courant que Lyon au XIXème siècle était une capitale mondiale de l'horticulture, c'est-à-dire de la culture des fleurs et des légumes. C'est par centaine que l'on comptait les différentes espèces cultivées sur l'agglomération avant que le rouleau compresseur de l'industrie et de l'urbanisme ne vienne y mettre un terme. Ce n'est pas moins de 24 espèces de melon lyonnais que l'on cultivait au début du XIXème de Pierre-Bénite à Irigny, de Bron à Décines. 
 
Le Centre de Ressources de Botanique Appliquée  (CRBA : centre de recherches et conservatoire installé au Château de Lacroix-Laval)  nous montre que 60% des roses qui existent dans le monde sont nées à Lyon.
 
Avec Ondine, nous avons donc mis en place un partenariat avec le C.R.B.A.  afin de retrouver d'anciennes variétés de légumes et établir des collaborations avec des agriculteurs susceptibles de les cultiver pour les tester. Et pourquoi pas plus tard retrouver ces saveurs anciennes dans l'assiette de chacun, chacune...